studio1984 – AJAP 2014

CONSERVATOIRE SUR LA COMMUNE DU PRADET

Type de marché: Concours lauréat
Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée
Maître d’oeuvre : Studio 1984 mandataire, Boris Bouchet Architectes
BET Structure – Calder Ingénierie
BET Fluides, Thermique, HQE – Solair
Economiste – PG Eco
BET Acoustique – Groupe Gamba
BET VRD – Ateve
BET Géotechnique – EGSA

Mission effectuée : Mission complète
Calendrier opération : Phase PRO-DCE en cours – Livraison prévue décembre 2018
Surface : 600 m2
Coût des travaux : 1 258 500€ HT

IMAGE1

L’implantation générale s’appuie sur les lignes de force de la trame parcellaire et bâtie pour favoriser l’intégration des volumes et organiser la continuité des parcours et des accès. La cour participe du système viaire en circulation douce et est donc pensée comme une place publique qui articule centre historique, faubourg et espaces naturels. Le projet présenté s’est attaché à conserver l’ambiance singulière de ce lieu, dans sa relation au centre-ville comme au grand paysage de la colline qui le domine. Le maintien de la perméabilité visuelle avec l’espace naturel ouvert, la volonté de préserver le volume de la cour d’école et son alignement de platanes caractéristique, conduit à organiser l’équipement en R+2. Ce choix permet une meilleure compacité de l’enveloppe et une réduction importante de l’emprise au sol du bâti. L’installation d’un ascenseur PMR, obligatoire dans le cas d’un seul étage, valide l’hypothèse sur le plan fonctionnel.

La volumétrie s’inscrit parfaitement dans le tissu varié des constructions voisines : les villas, les petits immeubles collectifs du boulevard Jean Jaurès ou l’église Saint-Augustin, conférant au conservatoire son statut d’équipement présent mais discret. Autorisant des reculs du volume principal du bâtiment sur les mitoyennetés, cette configuration contribue au respect du voisinage tout en offrant des opportunités d’orientations sur ses quatre façades. Ainsi le bâtiment ne comporte aucun pignon ou façade aveugle et affirme le caractère traversant de toutes les pièces, facilitant la ventilation naturelle. La façade nord se recule suffisamment de la limite parcellaire pour laisser un large passage dans la continuité de la future acquisition en direction de la place Paul Flamencq. Une inflexion légèrement concave des façades offre aux salles une géométrie adaptée à une acoustique de grande qualité tout en manifestant la fonction spécifique d’un équipement culturel dans le grand paysage du Pradet. Le projet faisant le choix de conserver la cour, la sauvegarde des racines des arbres et la réglementation PMR rendent impossible le creusement d’un amphithéâtre en déblai dans la partie nord-est de la cour, il a donc été intégré à la volumétrie du bâtiment, formant ainsi un parcours vers un belvédère d’où l’on peut admirer le panorama. Très ouvert sur la cour, il offre une large dilatation spatiale et participe tant de l’ambiance intérieure du bâtiment que de l’agrément des espaces extérieurs. Confortant la géométrie rigoureuse de la cour, ce dispositif aménage l’accessibilité PMR à la partie supérieure des gradins pendant les horaires d’ouverture du conservatoire. Protégé du soleil dans l’après-midi par l’ombre portée du bâtiment, il permet à 120 personnes assises d’assister à un événement.

201605717-SCHEMA-insertion


plan-rdc

coupe-b

IMAGE3