studio1984 – AJAP 2014

netter-image-2

CONSTRUCTION D’UNE OPÉRATION DE 93 LOGEMENTS SOCIAUX, UNE CRÈCHE DE 99 BERCEAUX ET UNE VOIRIE PUBLIQUE A PARIS

Type de marché: Concours restreint – Projet lauréat
Maître d’ouvrage : LOGIS TRANSPORT
Maître d’oeuvre : Studio 1984, R Architecture mandataire, Nem Architectes
BET Structure – Batiserf
BET Fluides, Thermique, HQE – ITF
Economiste – BMF

Mission effectuée : Mission complète
Calendrier opération : Livraison prévue décembre 2019
Surface : 9.000 m2
Coût des travaux : 14 000 000€ HT

netter-image-1

netter-rdc-2

netter-schema

L’implantation du projet est le fruit d’un travail minutieux sur les gabarits, l’impact des constructions par rapport au voisinage et les unes par rapport aux autres. La mise en valeur du parc permet
d’insérer finement l’opération dans le tissu urbain du quartier, pour proposer une urbanité renouvelée. Ainsi le choix d’identifier clairement différents bâtiments tous en rapport direct avec l’extension du parc, complète une composition urbaine en cohérence avec l’échelle de l’îlot et du quartier.

Sur le boulevard, le front urbain est complété dans la dent creuse par l’implantation d’un bâtiment en R+9, qui accolée au pignon voisin en habille l’héberge. Les 15 logements (LLS1) qui y prennent place bénéficient de l’animation du boulevard, et d’une vue sur le parc.
Sur la rue à créer, dont le tracé proposé en pré étude est strictement respecté, un nouveau bâtiment accueillant 12 logements (LLI1), s’implante a l’angle, formant un grand porche, qui ménage, outre la possibilité de créer une entrée de parking, un cadrage monumental valorisant la relation entre le boulevard et le parc. Plafonné en R+8, malgré la possibilité offerte par le gabarit de construire en R+9, il limite l’impact de son pignon sur le bâtiment mitoyen, et s’intègre harmonieusement à la logique décroissante du front bâti sur l’avenue. Une faille ménagée immédiatement à la sortie du porche, répondant à la faille entre les bâtiments voisins, permet une respiration végétalisée dans la nouvelle rue, et un éclairement optimal des logements traversants de ce bâtiment.

Le parc est l’élément central du projet autour duquel s’organise toute l’implantation des programmes. Nous avons choisi d’offrir la façade la plus généreuse possible au parc sur la nouvelle rue. Elle est ainsi bordée au Nord par une grande ouverture sur le parc, puis par la façade d’un plot qui accueille 32 logements (LLS2).

Ce plot est pensé comme une médiation entre la rue et le parc. Une de ses façades implantée à l’alignement matérialise le caractère urbain de la rue tout en minimisant l’effet de « canyon» susceptible d’être produit par le vis-à-vis de bâtiments à R+6 de part et d’autre d’une rue de 6m de large. Il se déploie ensuite dans le parc, offrant vues et ensoleillement à l’ensemble des logements. Sa forme spécifique accompagne naturellement du tracé du parc dont la courbe prolongée donne toute la cohérence aux aménagements existants.

Au sud, deux bâtiments (crèche, LLI2 et LLI3) sont implantés successivement à l’alignement de la rue, donnant à lire un front bâti tenu, animant la nouvelle rue. Sur les deux premiers niveaux de ces bâtiments, l’équipement petite enfance profite d’un accès privilégié et d’une généreuse façade sur parc.

Au nord de la voie, un premier bâtiment accueillant 12 logements (LLI2), qui bien qu’implanté le long de la limite de propriété en mitoyenneté des héberges voisines tire parti de la faille et de la courette voisine ainsi que de la faible hauteur des constructions en vis à vis pour retrouver orientations et ensoleillement sud et vues sur le parc.
Le second accueillant 19 logements (LLI3) est implanté sur tout son linéaire sud à plus de 6 mètres du fond de parcelle, ménageant une grande cour et proposant des façades plein sud. Grâce à l’optimisation du développé de la façade du plot en vis à vis, et à la grande façade de parc sur rue, les logements profitent d’une vue parc au nord et de grands balcons au Sud.
Enfin, conformément au programme, le parc de stationnement, directement accessible depuis l’avenue est construit en infrastructure des bâtiments LLI1, LLI2 et LLI3.

L’équipement petite enfance, à la fois bien identifiée et très accessible, participe fortement à l’animation de la rue. Son entrée, située face au parc, propose une séquence d’entrée très qualitative pour les enfants comme pour le personnel. La crèche profite au nord de la vue sur le parc et de l’éclairement naturel – notamment pour l’escalier, les circulations et les cuisines – et au sud, où les unités s’ouvrent sur une cour et de grandes terrasses, d’intimité et de soleil. Cette implantation de l’équipement de petite enfance, subtilement imbriquée avec les accès des logements dont il se distingue clairement, favorise la rencontre et l’échange, et active la vie de quartier.

L’articulation des échelles fait l’objet d’un subtil travail d’accroche urbaine. Ainsi, le rez de chaussée de la crèche vient s’accoler à l’héberge existante de faible hauteur du bâtiment mitoyen de la cité. Le bâtiment de développe ensuite en retrait, limitant l’impact sur les bâtiments voisins, en échappant à la lecture d’un pignon par l’écriture d’une façade très ouverte, composé de la terrasse de la crèche en R+1, puis de baies et de loggias qui organisent des vues secondaires vers l’ouest.

Pour garantir la qualité de vie et éviter les conflits d’usages, aucun logement n’est orienté sur rue au rez-de-chaussée. Les logements présents dans le plot en rez-de-chaussée sur parc bénéficient
tous de généreux jardins privatifs en pleine terre. La majorité des logements comportent un espace extérieur conséquent sur séjour, balcons, loggias ou jardins, conçus comme de véritables prolongements des espaces de vie. L’égalité de traitement en terme qualitatif des logements est renforcée par la mixité typologique du plan des différentes unités. Pour favoriser rencontre et coopération entre les habitants, les toitures sont accessibles et végétalisées de manière à mettre en place une biodiversité urbaine appropriée par tous.
La répartition des logements entre LLS et LLI est clairement identifiée par bâtiment, permettant un éventuel découpage parcellaire aisé et une gestion optimisée. La partie du bâtiment implantée sur le porche pourra faire l’objet d’une division en volume avec la ville de Paris.
Ainsi, la rue est animée sur toute sa longueur : depuis le boulevard adjacent, le passant perçoit fortement le parc, passe sous le porche longeant son hall vitré, puis, après la respiration de la petite cour plantée, se promène entre le parc et la crèche, ponctuée des deux entrées d’immeubles, découvre le plot, et poursuit dans la ruelle attenante, dont l’articulation avec le projet se fait en douceur. Passants, habitants de la ruelle voisine, occupants des logements, parents, enfants et personnel de la crèche : tous ont un rapport direct et privilégié au parc, coeur du projet.