studio1984 – AJAP 2014

PASSERELLE SUR L’ERDRE

281Z:AGENCE1_PROJETS33-PASSERELLE ERDREdwg140912-plan -coupe4567

LA SOUTENABLE LEGERETE DE L’ERDRE

USAGES
L’intérêt de la réalisation d’une passerelle en mobilité douce reliant les deux rives de l’Erdre apparaît d’emblée quand on analyse les conditions d’accès au site de la Chantrerie. La liaison entre d’une part une zone dense en activités (7000 salariés et étudiants) et en logements et d’autre part le centre de La Chapelle-sur-Erdre et du tram/train (Erdre active) semble aujourd’hui une évidence.
L’emplacement de cet ouvrage doit donc d’abord être étudié dans une perspective d’optimisation des parcours quotidiens des usagers. Cette réflexion sur la commodité d’accès et les temps de trajet aboutit rationnellement au choix d’implantation
du site de la Basse Poterie. De largeur modeste (2.50m de largeur utile entre mains courante) la passerelle a le statut de voie partagée (vélo/Piéton, etc.) de type « voie verte »

PAYSAGE
La très grande qualité paysagère de site de réflexion invite à une intervention subtile, à l’échelle du grand paysage. À ce titre la très large ouverture du plan d’eau au niveau du port de la Grimaudière supporterait mal l’implantation d’un ouvrage qui en réduirait l’horizon. En revanche le site de la Basse Poterie à bonne distance de cette « respiration » paysagère est situé au niveau d’un resserrement des berges et offre en toute discrétion une perspective incomparable sur les courbes de la rivière. Enfin situé à une de ses extrémités, l’accès touristique et sportif au parc de la Chantrerie et ses 900m linéaires de berges est optimal.

TOPOGRAPHIE
Les contraintes spécifiques de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite impliquent nécessairement une surlongueur afin de ménager une pente adéquate. La largeur relativement raisonnable de l’Erdre à cet endroit ainsi que la topographie marquée du site de la basse poterie permet d’en limiter l’impact sur les dimensions de l’ouvrage. C’est en effet le seul lieu permettant une implantation pour ainsi dire « de plain-pied » des accès de la passerelle.

MATIERE
Afin de favoriser l’intégration de cet ouvrage dans son contexte paysager largement dominé par le végétal, les matériaux sont choisis pour leur texture et leur couleur organique. Les caténaires sont constituées de deux plaques d’acier structurel
S355 de type auto-patinable (corten) de 40 mm d’épaisseur, 80 cm de largeur et 249 de longueur. Le tablier est formé de section de bois massif (classe3 non traité) de 20cm de hauteur, 11cm de largueur et 2.71m de longueur entre lesquelles sont
fixés des lames d’acier Corten de 1.43m de longueur, 10cm de largeur et de 3cm d’épaisseur.