Installée à Paris, l’agence d’architecture Studio 1984 mène des projets de construction neuve et de réhabilitation d’équipements publics et de logements sociaux avec le même engagement pour la transition environnementale. Elle privilégie une approche qui minimise les systèmes technologiques au profit d’une intelligence de conception passive et l’usage de matériaux bio-sourcés. L’agence a ainsi réalisé des bâtiments en bois local, isolés en paille ou en béton de chanvre, en structure pierre massive ou en moellons. L’implication de l’agence dans la réduction de l’impact carbone des constructions est sincère et réaliste. La performance technique et l’exigence écologique loin d’entraver l’innovation architecturale, urbaine et paysagère, doivent être le support d’une qualité d’usage retrouvée. La recherche du moindre impact conduit ainsi à prendre conscience des besoins quotidiens essentiels aux usagers, non seulement en termes de confort d’ambiance (thermique, acoustique, lumineuse…), de confort spatial (dégagements, vue, ergonomie), mais aussi de confort social (convivialité, intimité, liens). L’opération récemment livrée du Conservatoire du Pradet illustre parfaitement cette synthèse, le projet est nommé à concourir au prix de l’équerre d’argent et au prix Mies Van der Rohe.